ps chevilly larue
Rencontre avec… Charlotte BRUN, Secrétaire nationale en charge des Personnes âgées, du handicap et des dépendances.

Un autre regard sur l’allongement de la vie

mardi 24 novembre 2009 par B.TRANCHANT

Le Parti socialiste vient de consacrer trois forums à l’Allongement de la vie à Bordeaux, Rouen et Bourgoin-Jallieu. L’analyse de Charlotte Brun, Secrétaire nationale en charge des Personnes âgées, du handicap et des dépendances.

Le Parti socialiste vient de consacrer trois forums à l’allongement de la vie. Quels étaient les objectifs de ces échanges ?
Ces premiers forums de l’âge ont vocation à circuler dans nos régions. À l’heure où l’allongement de la vie apparaît comme un enjeu crucial pour notre société, notre projet de société doit tenir compte de cette donnée démographique fondamentale. Il impose donc un changement de regard sur l’aménagement du territoire, la politique de la ville, le logement, l’accès à la culture, la pratique du sport… Il s’agit d’une donnée démographique « heureuse ». Pour que vieillir soit une chance, notre projet de société doit en faire un de ses fondements principaux. D’où l’idée d’organiser trois forums à Bordeaux, Rouen et Bourgoin-Jaillieu qui ont vocation à croiser les regards de militants, de professionnels, de démographes, de chercheurs et de sociologues avec les militants. Ils ont rencontré un vif succès auprès d’un large public qui est parfaitement conscient des enjeux qui y sont liés. À commencer par la question de l’évolution de la protection sociale.

Les participants de ces forums se disent, par ailleurs, convaincus que le troisième âge est une chance pour la société et qu’il existe un véritable enjeu intergénérationnel autour du « mieux vivre » ensemble…
Oui. Ce qui suppose très clairement d’ouvrir une vraie réflexion sur la question du Cinquième risque [1] et de la perte d’autonomie. Les participants des forums ont d’ailleurs souhaité que le Parti se penche sur le problème de la solidarité nationale et de l’évolution de la protection sociale. Il s’agit de savoir comment la perte d’autonomie pourra être mieux couverte à l’avenir par le biais de l’expression de la solidarité nationale.

Comment ces forums territoriaux peuvent-ils s’inscrire dans le cadre de l’élaboration du projet socialiste pour 2012 ?
À l’heure où Martine Aubry a entrepris son Tour de France du projet, il est de la responsabilité des secrétaires nationaux de formuler des propositions issues de débats participatifs associant militants, chercheurs, professionnels, syndicalistes ou associations. Pour ce qui nous concerne, nous souhaitons poursuivre les échanges organisés dans le cadre des forums en lançant des auditions sur le Cinquième risque. Nos propositions seront d’autant plus pertinentes qu’elles auront été élaborées en partenariat avec tous les acteurs du secteur. Il ne s’agit pas tant de mettre en débat des propositions, que de construire ensemble pour demain.

Propos recueillis par Bruno Tranchant _

[1] Le Cinquième risque est un nouveau champ de la protection sociale. C’est une branche qui s’ajouterait à celles qui couvrent la maladie, la famille, les accidents du travail et les retraites. Il est également connu sous le nom de « risque dépendance » ou de « risque perte d’autonomie ».


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 234508

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités et manifestations  Suivre la vie du site Interviews   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License