ps chevilly larue

Un mini-prêt pour mieux rebondir à Paris

jeudi 7 mai 2009.


Rien de tel que le Microcrédit pour se maintenir à flot. Initié par la Ville de Paris, en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations, ce dispositif est géré par le Crédit Municipal, des établissements bancaires et plusieurs partenaires issus du monde associatif. Il s’agit d’un prêt alloué à des particuliers - parisiens et franciliens - privés de crédit, faute de ressources suffisantes. « À ce jour, 120 prêts ont été accordés », confie Delphine Lévy, directrice adjointe du maire de Paris.
Au terme d’un premier rendez-vous destiné à faire le point sur le projet, le besoin de financement et la situation professionnelle et financière du demandeur, une décision collégiale est prise. En cas d’issue favorable, la banque prêteuse invite celui-ci à se rendre dans une de ses agences ou une antenne des associations partenaires pour procéder à la signature du contrat. Financés sous forme de prêts, dans une fourchette de 300 à 3 000 €, pour une durée de 6 à 36 mois, ces projets doivent se rapporter à des besoins personnels : acquisition d’un bien de première nécessité, achat de véhicule, accès à un logement, amélioration du confort de vie… Ils peuvent également avoir un lien avec la vie active : frais de formation, financement du permis de conduire justifié par une recherche d’emploi…
Les intérêts s’élèvent à 4 %, sans frais de dossier, la moitié étant remboursée à l’emprunteur par la ville de Paris à l’issue du prêt, pour peu qu’il soit domicilié dans la capitale ou en Seine-Saint-Denis. « Le Microcrédit personnel n’a pas vocation à se substituer aux prêts à la consommation classique ou aux dispositifs d’aide sociale, prévient Olga Trostiansky, adjointe au maire en charge de la Solidarité. Il ne peut servir à combler des découverts, à racheter des dettes, ou à créer une entreprise ».

Bruno Tranchant


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 230242

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License