ps chevilly larue
Tribune du groupe Socialiste - Journal municipal Novembre 2011

Cap sur 2012 !

jeudi 20 octobre 2011 par B.TRANCHANT


Les électeurs de gauche ont donc tranché. Un choix clair, sans ambiguïté. Le 16 octobre dernier, à l’occasion de la primaire citoyenne, organisée par le Parti socialiste, ils ont doté François Hollande d’une avance confortable, lui assurant ainsi une légitimité incontestable qui en fait le candidat désigné, en prévision de la présidentielle du printemps prochain.
Pour l’heure, il n’y a cependant qu’un seul vrai vainqueur, la primaire. Cette procédure de désignation d’un candidat, ouverte et démocratique, pourtant décriée par la droite et une partie non négligeable de la gauche, était une première en France et dans le département qui marque l’avènement d’une innovation importante dans la vie politique. Loin de la machine à perdre que certains esprits chagrins avaient prédit. Au point que chacun s’accorde, aujourd’hui, à reconnaître la modernité de cette procédure.
Les résultats enregistrés à Chevilly-Larue et la participation exceptionnelle de nos concitoyens au vote ne font à cet égard que confirmer leur volonté de participer, d’une manière transparente, au choix des candidats. Ils ont raison. Le succès ne sera cependant complet que s’il conduit à l’élection de notre candidat au soir du 6 mai 2012. Ce qui suppose, comme le suggère François Hollande, de «  réenchanter le rêve français  ».
Le défi n’est pas mince, d’autant que les Chevillais doutent, au même titre que les Français, de la capacité des politiques à leur offrir des perspectives crédibles, des raisons de ne pas voir l’avenir comme une menace. De ce point de vue, il appartient à François Hollande d’élargir leurs horizons, en s’imposant un devoir de victoire. Plus qu’un défi, une nécessité.

Bruno Tranchant
Président du groupe socialiste de la majorité