ps chevilly larue

Journée de carence

lundi 25 février 2013

Pour revenir sur un vote en conseil municipal qui avait été utilisé en communication sans que notre position exprimée ne soit ni écoutée, ni comprise.

La suppression de la "journée de carence " dans la Fonction publique avait été abordée lors de la négociation engagée avec les organisations syndicales de fonctionnaires. La décision annoncée par le gouvernement montre que le dialogue social est efficace et utile. Cette annonce tire les conséquences de l’extrême faiblesse des effets de cette mesure sur l’absentéisme de courte durée. Il s’agit, à travers cette décision, de rompre avec des dispositifs stigmatisants, inefficaces, et finalement inutiles, imposés par le gouvernement Fillon. La majeure partie des salariés du secteur privé voient leurs jours de carence, pris en charge par les employeurs, ce qui n’est pas le cas dans les fonctions publiques.

La délibération proposée en conseil municipal fin 2012, ne proposait pas de compenser la journée de carence aux personnes concernées et amenées, indépendamment de leur volonté, à prendre un congé maladie Elle proposait de répartir la somme économisée par la ville, suite à cette mesure de non remboursement de la journée de carence, sur l’ensemble des salariés.

Nous avions évoqué le fait que la négociation devait être nationale et non se régler collectivité par collectivité, et que l’objectif était de résoudre la question, c’est-à-dire de compenser les personnes réellement touchées.

Nous faisions confiance au gouvernement pour résoudre cette question, et nous nous étions abstenus sur cette délibération qui ne résolvait en rien le problème

Pascal Rioual
Président du groupe Socialistes et Citoyens

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 220660

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les élus  Suivre la vie du site Tribunes du Journal municipal : Expression de vos (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License