ps chevilly larue
La lettre :

Socialiste à Chevilly-Larue N°2

vendredi 20 février 2009 par S.TRANCHANT

Navigation rapide

PDF - 778.3 ko

Socialiste à Chevilly-Larue en version PDF

L’Editorial

La crise, toujours la crise !

C’est peu dire que la France traverse l’une des périodes les plus sombres de son histoire. Les manifestations du 29 janvier dernier, et celles à venir du 19 mars, témoignent, s’il en était besoin, de l’horreur de la situation. Et l’impéritie d’un gouvernement qui n’hésite pas à brader les services publics, à coup de privatisations et de remises en causes des fondements mêmes de notre République. L’Éducation nationale, le secteur hospitalier, l’audiovisuel, la justice et La Poste payent au prix fort les désengagements de l’État. Dans le même temps, les déficits se creusent et les milliards coulent à flot pour arroser les banques, tandis que le chômage et la précarité ne cessent de croître. Triste bilan qui marque l’échec du capitalisme boursier. Et la nécessité d’un changement de cap, à l’heure où les salariés du privé se joignent à leurs collègues du public. Du jamais vu !

La relance vue du Parti socialiste
Améliorer le pouvoir d’achat des Français, protéger les salariés, relancer une politique industrielle digne de ce nom… Le Parti socialiste vient de présenter son propre plan de relance. Avec l’ambition de doper la consommation et d’apporter une réponse politique au chef de l’État qui n’a pas pris la mesure de la situation. Nous sommes convaincus, en effet, que les principaux effets de la crise ne sont pas derrière nous, mais bien devant. D’où l’urgence d’une action rapide, résolue et cohérente. L’enjeu est de taille, d’autant qu’à Chevilly-Larue, comme partout ailleurs, il nous faut trouver des solutions pour relancer l’investissement et la croissance. Pour virtuel qu’il soit, ce dispositif préfigure la politique de moyen terme que nous entendons mener à bien.
L’accroissement des inégalités, les bas salaires, la précarité, les régressions sociales sont à l’origine du dévoiement du système économique et financier. Un volet important de ces propositions vise donc très clairement à améliorer le pouvoir d’achat de nos concitoyens, à commencer par les catégories moyennes et populaires  : hausse des salaires et des minima sociaux, baisse des produits de première nécessité, augmentation des allocations sociales… Elles entendent ensuite protéger les salariés des conséquences des réindustrialisations, dissuader les entreprises qui font des bénéfices de recourir aux compressions d’effectifs, et relancer la création d’emplois. Peu médiatisées, nos propositions se fixent surtout pour objectif de protéger les salariés contre les effets des restructurations, dissuader les entreprises de recourir à des licenciements boursiers et relancer l’emploi. Sans oublier la mise en œuvre d’une politique industrielle digne de ce nom et la réponse au défi écologique, par le développement de leviers de croissance innovants et la nécessaire prise en compte de la maîtrise de la consommation d’énergie dont la présence, sur notre territoire, d’un centre de géothermie digne de ce nom est la garantie.

Une nouvelle section à Chevilly-Larue
16 janvier : à deux pas du Centre culturel, l’Espace Simone de Beauvoir finit de se remplir. Ce soir-là, il tient lieu de rassemblement pour les adhérents et sympathisants de la Section PS de Chevilly-Larue.
Au menu : la cérémonie officielle des vœux, autour d’un apéro convivial. Venus en nombre, militants et sympathisants échangent quelques mots.
Des anciens, pour la plupart. Le groupe des élus socialistes de la majorité est de la partie. La réunion peut commencer, sous les auspices de Maurice Michel, nouvellement élu à la tête de la section, et Luc Carvounas, Premier secrétaire fédéral. Le message se veut consensuel et sans ambiguïté : se retrouver autour des valeurs qui sont les nôtres. Les tensions issues des dernières municipales ne sont pas totalement dissipées, mais qu’importe  ! L’intérêt commun doit l’emporter, conformément aux accords passés avec la Fédération. Le Parti socialiste a suffisamment enduré ces déchirements internes qui lui ont tant coûté par le passé. Il n’est que temps de retrouver la voie de la sérénité.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 234508

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Accueil  Suivre la vie du site Nos publications   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License