ps chevilly larue

Chercheurs en quête de consultations

vendredi 13 mars 2009 par B.TRANCHANT

Loin de s’essouffler, le mouvement des chercheurs, enseignants et autres étudiants mobilise toujours contre le projet de loi. Parallèlement, le Parti socialiste lance une consultation avec le PCF et les Verts, afin de formuler des propositions pouvant déboucher, à terme, sur une vraie loi.

Navigation rapide

Ils sont plus de 57 000 en France. Tous unis contre un gouvernement engoncé dans ses certitudes. Dans le viseur, le projet de réforme du décret de 1984 sur le statut des enseignants-chercheurs défendu bec et ongles par Valéry Pécresse. Leurs revendications sont désormais gravées dans le marbre : retrait sans plus tarder du décret sur le statut des universitaires, annulation de la réforme sur la formation des enseignants, négociations sur le contrat doctoral, mise en œuvre d’un plan pluriannuel d’emplois sur les universités et les organismes de recherche, dont le démantèlent doit cesser manu militari.

Entêtement

L’enjeu est de taille, d’autant que les réformes engagées ces dernières années ont mis à mal les fondements mêmes de ces institutions. À commencer par leur fonctionnement collégial, leur coopération et leur financement. D’où la suppression, pour la seule année 2009, d’un millier d’emplois dans un secteur voué pourtant à monter en puissance. « La loi Libertés et responsabilités des universités (LRU), en particulier, non seulement ne répond pas aux problèmes des universités, mais en crée de nouveaux, comme en attestent les mouvements en cours », constatent dans un communiqué commun Bertrand Monthubert, Secrétaire national à l’Enseignement supérieur et la recherche, Laurent Audouin, Responsable de la Commission Recherche et enseignement supérieur des Verts, et Olivier Gebuhrer, membre du Conseil national du PCF. Avant d’appeler au retrait des projets de textes qui sont à l’origine du conflit, à l’ouverture de négociations véritables et au rétablissement immédiat des postes supprimés. Sans compter que « la mise en place d’un plan pluriannuel de l’emploi scientifique est une mesure nécessaire et un signal important à l’adresse des jeunes générations, poursuivent les intéressés. Malgré le rejet très majoritaire que ses projets suscitent, le gouvernement persiste dans l’entêtement et la manœuvre ».

Consulter

Personne ne souhaite revenir à la situation antérieure. Et, surtout pas la communauté scientifique et universitaire, qui a fait valoir ses propres pistes de réformes, rejetées en bloc pas le gouvernement. « Il est urgent de leur donner un débouché politique, tempête Bertrand Monthubert. Une demande de mission parlementaire, regroupant la majorité et l’opposition, a été adressée au président de l’Assemblée nationale : elle a été rejetée. Qu’à cela ne tienne, nous organiserons nous-mêmes les consultations qu’elle appelait ! »
Un premier échange était programmé le 17 mars, en présence des principaux acteurs concernés : étudiants, personnels de recherche et citoyens. Et ce, afin de définir les grands fondements d’une politique progressiste. « Prétendre réformer les modalités de fonctionnement, comme le fait la loi LRU avec la gouvernance des universités, sans fixer l’orientation générale, n’est pas honnête, renchérit le dirigeant socialiste. Dans un second temps, nous déclinerons en propositions concrètes ces grandes orientations ».
Le temps presse, d’autant que la majorité s’obstine, pour l’heure, à imposer une discussion segmentée sur chaque aspect. « Le rétablissement des emplois scientifiques supprimés en 2009 est une priorité, affirme Bertrand Monthubert. Le Parti persiste à demander une réorientation budgétaire à cet effet, et propose la mise en place d’un plan de recrutement permettant de développer notre recherche, d’améliorer les capacités d’accueil des étudiants et d’attirer les jeunes vers les métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche ».

Bruno Tranchant


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 234508

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités et manifestations  Suivre la vie du site Actualité politique   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License