ps chevilly larue

Drôle d’affaire qui prêterait franchement à sourire si elle n’était pas si pathétique.

mardi 22 février 2011

Drôle d’affaire qui prêterait franchement à sourire si elle n’était pas si pathétique. Partout où le Parti communiste sent pointer le vent du boulet dans le département du Val-de-Marne, émerge un candidat « écologiste » issu de nulle part. Sur Chevilly-Larue, l’heureux prétendant n’est autre que le président de la Ferme du Saut-du-Loup, alors même que des accords politiques ont été scellés entre les fédérations socialiste et Europe Ecologie Les Verts. Curieusement, le même schéma se reproduit dans les cantons où l’issue du scrutin est incertaine. Duperie, tromperie, manipulation… Il est clair que l’électeur peut s’interroger sur ces pratiques d’un autres âge. Après l’adoption, en grande pompe, de l’Agenda 21, par Christian Hervy et ses troupes, le conseiller général sortant use décidément de tous les subterfuges pour conserver son précieux sésame. Pas sûr que l’électeur y trouve son compte…