ps chevilly larue

Le chaud et le froid

jeudi 11 mars 2010


On peut dire que le percement de l’immeuble de la rue du Nivernais est une belle opération de désenclavement, de perspectives nouvelles pour ce quartier, et que, celle prévue pour celui de la rue du Berry le sera tout autant.
Pourtant, et afin d’équilibrer les coûts de ces opérations - 40 logements supprimés -, il est envisagé par le propriétaire, Valophis, avec le soutien d’une partie de la majorité municipale, de construire environ 80 logements sur le terrain (espace vert) se situant dans un espace compris entre les rues Hochart, Picardie, Berry et Nivernais.
Nous sommes définitivement opposés à ces nouvelles constructions sur ce terrain, à cette densification. Ce serait contraire au bien-être des habitants du quartier qui souffrent déjà du manque d’entretien de leur habitat (par l’ancien propriétaire Icade) et de difficultés sociales importantes. Il est inutile de rajouter des problèmes, de la promiscuité alors que les locataires se battent déjà pour éviter des hausses de loyer conséquentes que Valophis veut leur transférer afin de commencer la rénovation des bâtiments.
A supposer que ces nouvelles constructions soient nécessaires, la ville s’étant dotée de nombreux périmètres : études, intervention, ZAC, pourquoi ne pas proposer à Valophis un droit à construire sur un autre terrain, même si l’échéance est un peu lointaine ?
Si certains argumentaient des droits à construire, résiduels, dont peut bénéficier le propriétaire pour réaliser ces constructions - et donc sans autre formalité que le dépôt d’un permis de construire -, ce ne serait que poudre au yeux et déception pour un PLU (Plan Local d’Urbanisme) que l’on su amender pour permettre des constructions sur le terrain des sœurs de la charité, et que l’on n’a pas modifié de manière préventive pour le quartier des Sorbiers.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites :
Fatal error: Cannot redeclare html_4b302b7ebfe2d08474dd7b1792632426() (previously declared in /home/pschevil/www/ecrire/public/composer.php(48) : eval()'d code:12) in /home/pschevil/www/ecrire/public/composer.php(48) : eval()'d code on line 49