ps chevilly larue

Cap sur les régionales

lundi 21 décembre 2009 par B.TRANCHANT

Le Parti a lancé, le 12 décembre dernier, à Tours, la campagne pour les élections régionales de mars prochain. Avec, en prime, la présentation du « contrat socialiste » par la Première secrétaire.




Objectif Mars ! Après la validation des listes par les militants, c’est à Tours, dans l’Indre-et-Loire, que les délégués socialistes se sont donné rendez-vous, ce 12 décembre, pour ratifier, à une très large majorité, les candidatures. L’enjeu est de taille, d’autant que 18 des 20 présidents socialistes sortants ont été reconduits, courant octobre, pour mener leurs troupes sur le front. Et que la Corse et l’Alsace n’ont sans doute jamais été aussi prêtes de basculer à gauche, à la faveur du scrutin des 14 et 21 mars prochains. En chef de troupe, Martine Aubry ne s’y trompe d’ailleurs pas. « Nous avons un grand nombre de régions et nous devons toutes les garder, c’est évident. Mais nous pouvons toutes les gagner ! Cela dépend de nous ».

Justice et espoir

Aux « trois I » de l’UMP - immigration, identité nationale et insécurité -, les socialistes opposent les « trois E » - emploi, éducation, environnement - qui forment leur marque de fabrique. « De A comme Alsace à R comme Rhône-Alpes, toutes les régions doivent partager un projet de justice et d’espoir pour l’avenir », martèle la Première secrétaire, avant de préciser que leur endettement ne représente guère que 1 % de la dette de l’État. « Cette campagne doit nous permettre de combattre la formidable régression que constituent la réforme territoriale et la suppression de la taxe professionnelle, renchérit Jean-Louis Bianco, chargé de piloter le projet, en prévision des échéances du mois de mars. L’avenir de nos territoires est en jeu. C’est un moment historique qui doit servir de référendum contre l’hypercentralisation ! » « Il nous appartient de démontrer que dans chacune de nos régions nous avons fait bouger les lignes, se plait à souligner Alain Rousset, patron de l’Association des régions de France (ARF). Et de rappeler, une bonne fois pour toutes, que nous avons rempli notre part du contrat pour faire reculer le chômage, innover, développer les éco-innovations, rendre notre terre plus belle et plus propre. Rassemblé, le projet des régions devient un projet national ».

Fierté

Le contrat socialiste fourmille, à cet égard, de propositions simples et efficaces. « C’est fort de ce que nous avons fait que nous pouvons nous présenter devant les urnes, sans que personne ne puisse contester notre capacité à tenir nos engagements », se félicite Jacques Auxiette, président du Conseil régional des Pays de la Loire. « Oui, nous allons aider la création de dizaines de milliers d’entreprises nouvelles. Oui, nous allons offrir un droit de formation nouveau à travers le contrat revenu formation. Oui, nous allons créer des fonds régionaux d’investissement pour ancrer l’industrie et l’artisanat dans nos territoires. Oui, nous allons faire éclore l’économie de demain grâce à la recherche et l’innovation. Oui, nous nous engageons contre les discriminations en favorisant les comportements citoyens ».
Pas question, surtout, de s’arrêter en si bon chemin. Le projet prévoit ainsi la création de 200 000 « contrats de continuité professionnelle » pour les salariés menacés ou victimes de licenciement, un pacte pour l’autonomie des jeunes, 300 000 « contrats d’accès à la qualification », un « cartable numérique » et la gratuité des fournitures sous conditions de ressources, le droit à la santé universelle, avec des « contrats contre les déserts médicaux », ainsi que la poursuite de la construction de logements sociaux. Histoire de redonner de l’espoir à ceux qui en ont vraiment besoin…

Bruno Tranchant


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites :
Fatal error: Cannot redeclare html_4b302b7ebfe2d08474dd7b1792632426() (previously declared in /home/pschevil/www/ecrire/public/composer.php(48) : eval()'d code:12) in /home/pschevil/www/ecrire/public/composer.php(48) : eval()'d code on line 49