ps chevilly larue

Changer notre modèle de société

samedi 10 octobre 2009 par B.TRANCHANT

Martine Aubry poursuit son tour de France du projet, à la rencontre des Français. Après Angoulême et Auch, la Première secrétaire était à Cachan, dans le Val-de-Marne, le 9 octobre dernier, dans le cadre du processus de rénovation qu’elle appelle de ses vœux. Histoire, surtout, de construire un socle pour l’avenir.



Ouvrir grand les portes et fenêtres. Martine Aubry poursuit son périple à la rencontre des Français. Avec l’ambition de lancer la refondation idéologique du Parti et de réaffirmer haut et fort son intention d’élaborer un projet, en phase avec les attentes citoyennes. Après une immersion à Angoulême et Auch, direction Cachan, le 9 octobre, sur les terres val-de-marnaises de Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire du cru, à la rencontre des « innovateurs du quotidien  » pour imaginer les contours de la société de demain.
Ici, pas de supporters. Lycéens, fonctionnaires, cadres et demandeurs d’emploi sont venus présenter leurs doléances à la patronne socialiste. Immigration, insertion, éducation, politique de la ville… Les réflexions fusent. Calepin à la main, la Première secrétaire écoute, prend des notes, répond du tac au tac. Jonathan, jeune créateur d’entreprise de 29 ans, doute de la capacité des politiques à contenir les effets de la crise. Sandra, lycéenne à Maximilien Sorre, s’inquiète des sureffectifs scolaires. Pascal, travailleur indépendant et visiteur de prison, pointe, pour sa part, les conditions d’encellulement. Et fustige, au détour d’une phrase, l’état de la justice française.

Vivre ensemble

Jérôme, responsable d’une entreprise de travaux publics, entend très clairement redonner du sens à notre modèle républicain et laïc durement éprouvé par les attaques élyséennes, tandis que Catherine attend des réponses concrètes en faveur des victimes de la crise. «  Notre société marche sur la tête, elle est incapable de penser l’avenir, concède Martine Aubry. Raison de plus pour remettre l’économie réelle à l’honneur et donner du sens aux valeurs qui nous sont propres  ».
À l’autre bout de la salle, Nadia guette des réponses sur l’environnement et l’immigration, « un message fort qui parle aux gens, clair pour tous ». Karim, responsable associatif, invite, de son côté, le Parti à se pencher sur la question ô combien sensible de la diversité et des discriminations. « Liberté et égalité sont indissociables, martèle la chef de file socialiste. La culture, c’est d’abord savoir où l’on est et d’où l’on vient. Partager des émotions, c’est s’ouvrir aux autres. Nous voulons une société qui ait du sens, où l’on s’accepte dans ses différences, en créant du « vivre ensemble ».

Bruno Tranchant

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites :
Fatal error: Cannot redeclare html_4b302b7ebfe2d08474dd7b1792632426() (previously declared in /home/pschevil/www/ecrire/public/composer.php(48) : eval()'d code:12) in /home/pschevil/www/ecrire/public/composer.php(48) : eval()'d code on line 49