ps chevilly larue

Organiser la riposte contre la privatisation de la Poste

mercredi 8 juillet 2009 par B.TRANCHANT

Razzy Hammadi, Secrétaire national en charge des services publics, réunissait, le 2 juillet, les membres de la Coordination nationale qui regroupe l’ensemble des composantes des partis de gauche. Dans le viseur, le changement de statut de La Poste, premier pas vers la privatisation de l’entreprise publique.

Navigation rapide

Vous avez réuni, début juillet, les membres de la Coordination nationale contre la privatisation de La Poste, en lien avec les syndicats et les partis de gauche. Quels étaient les objectifs de cette rencontre ?
Cette rencontre était à la fois un symbole et un signe forts pour organiser la riposte, en perspective de la présentation, le 27 juillet, en Conseil des ministres, du projet de loi sur le changement de statut de La Poste qui aboutira à la privatisation de l’entreprise publique. Il s’agissait aussi de préparer la rentrée et une grande campagne d’opinion pour protéger, moderniser et démocratiser ce service de proximité. Mais aussi, et surtout, la journée de votation citoyenne programmée courant octobre.

Quels enseignements tirez-vous de cet échange ?
Nous sommes convaincus que nous pouvons gagner ce combat et que le gouvernement ne craint rien de moins qu’une mobilisation unitaire. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a repoussé le calendrier de privatisation. La journée de votation citoyenne doit donc être un immense succès et mobiliser l’ensemble des socialistes, où qu’ils soient. À commencer par nos élus qui en seront les chevilles ouvrières.

Quelles suites entendez-vous donner au rendez-vous du 2 juillet ?
Nous allons travailler avec Claudy Lebreton, président de la FNESR, pour mobiliser nos élus, ainsi que les membres de la Coordination, tout en poursuivant notre travail d’opposition et de propositions à l’Assemblée.
Cette campagne sera accompagnée de témoignages de socialistes européens, invités à parler des conséquences de la privatisation du service postal dans leur pays, à l’heure où la droite mène la fronde à la Commission pour démanteler la directive sur le service universel et profiter du changement de statut pour en finir avec le prix unique du timbre, l’égalité de traitement pour le service postal, et l’obligation de service public sur l’ensemble du territoire.

Propos recueillis par Bruno Tranchant

Nicolas Galepides, La Poste, SUD PTT

« Notre objectif est clair : préparer le référendum, en comptant nos forces et en préparant le matériel dont les membres du comité auront besoin localement. Nous sommes toutefois dans la phase la plus délicate, le moment où il nous faut faire monter la mayonnaise pour préparer la riposte. Et appeler syndicalistes, associatifs et politiques à parler d’une même voix pour dire non au gouvernement et à la privatisation du service postal ».


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 228242

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités et manifestations  Suivre la vie du site Interviews   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License