ps chevilly larue

Bretagne : le front du refus !

mardi 14 avril 2009 par B.TRANCHANT

Pas question de céder d’un pouce face à la crise ! Les élus socialistes mènent la fronde pour lutter contre la récession et la baisse des dotations de l’État. En Bretagne, c’est à une véritable croisade que Jean-Yves Le Drian a mené ses troupes pour tirer vers le haut le tissu économique local.

Difficile, en ces temps de crise, de faire front contre l’effondrement de l’économie réelle et les effets d’une récession qui s’annonce plus dure que prévue. En Bretagne, comme partout ailleurs. « Le seuil des 100 000 demandeurs d’emploi vient d’être franchi, soit une progression de 16,6 % de fin janvier 2008 à fin janvier 2009, déplore Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional. Si l’on projette les prévisions nationales du premier trimestre sur le périmètre de notre région, ce sont 3 000 demandeurs d’emploi supplémentaires qui vont s’ajouter tous les mois. »

Anticipation

C’est évidemment l’automobile qui est le secteur le plus touché : PSA et l’ensemble des équipementiers. Plus généralement, toute l’industrie métallurgique est en difficulté. Sans parler du bâtiment, soumis à une forte baisse d’activité, et de l’agroalimentaire, lui aussi mis à mal. Pas question, pour autant, de se résoudre à l’incantation ou à de simples mesures conjoncturelles. En décembre, Jean-Yves Le Drian et son équipe ont abondé le budget de 12 millions d’euros, « afin d’engager des financements supplémentaires et immédiatement opérationnels dans le domaine de l’enseignement supérieur, de la culture, du portuaire et du logement ». L’efficacité de ce dispositif est suivie régulièrement par un Comité de crise, représentant toutes les sensibilités politiques.

Séance extraordinaire

Le patron de l’exécutif entend, en particulier, mettre à profit le remboursement anticipé du fonds de compensation de la TVA sur les dépenses d’investissement réalisées en 2008 (18 M€), pour renforcer trois dispositifs-clés en direction des entreprises : le fonds de garantie Bretagne, les avances remboursables et le fonds d’intervention. Une séance extraordinaire de l’Assemblée régionale est prévue dans la deuxième quinzaine de mai pour trouver des « adaptations nécessaires » à la crise et adapter la formation aux réalités du moment. « Elle sera aussi consacrée à l’évolution des filières économiques stratégiques de notre région et permettra d’anticiper leur évolution post-crise », renchérit Jean-Yves Le Drian. L’automobile, les TIC, l’agroalimentaire, la pêche et la navale seront ainsi passés au peigne fin. « Notre responsabilité, c’est à la fois de répondre à l’urgence et de préparer l’avenir dans un contexte d’une grande gravité », conclut l’intéressé.

Bruno Tranchant

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 230242

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités et manifestations  Suivre la vie du site Actualité politique   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License