ps chevilly larue

Le repas du personnel (11 décembre 2010)

mardi 14 décembre 2010


« Pascal Rioual, Pascal Boyer et Mostafa Rizki ont participé, le 11 décembre, à la soirée organisée au profit du personnel communal. »


Un succès notable cette année, avec près de 500 personnes annoncées : la salle pleine le confirmait. C’est l’occasion d’échanger par ci par là autour d’un verre, de prendre des nouvelles de telle situation, d’une difficulté, d’un succès, avant les fêtes de fin d’année. Les élus Socialistes, de l’opposition, et de la majorité, étaient présent, à leur place, dans cet évènement de fin d’année. Le discours de C.Hervy ne fut pas une surprise, ni dans son contenu ni dans sa durée que certains jugeront un peu longue. Une annonce spectaculaire, fut la revalorisation de l’ensemble des salaires, et une contribution à la mutuelle plus importante de la mairie, ainsi que la prise en charge de la moitié des jours de grèves. Concernant les revalorisations, notamment des salaires les plus bas, l’ensemble des socialistes partagent la nécessité d’avoir un regard attentif à cette particularité. Concernant les jours de grèves, je dois admettre qu’à titre personnel, le principe du jour de grève est de ne pas être payé et lorsque je prends la décision de la faire, c’est en connaissance de cause. Je suis donc plus mitigé sur cette mesure, liée il est vrai à un contexte politique et social particulier.
Ces annonces sont donc partagées en grande partie, dans la mesure où elles ne sont pas essentiellement des mesures clientélistes, à quelques mois des élections cantonales... et où le rassemblement de la gauche autour d’un pôle d’attractivité qu’est le Parti Socialiste pourrait mettre en danger quelques communistes. Une façon de montrer que cela n’est pas une mesure clientéliste serait tout simplement de nous annoncer l’impact de cette proposition (plus d’un point d’impôt au moins pour les Chevillais) et de proposer des diminutions de dépenses à la hauteur. Je rappelle pour mémoire deux services couteux et totalement inutiles décidés dans les dernières années par une majorité à court d’idées : la brigade équestre ( !) et la ferme pédagogique (nous rappelons qu’un bus et un accord avec Choisy-le-Roi donnerait le même résultat dans le cadre d’une coopération entre villes). J’ai eu l’occasion de m’exprimer sur ces choix budgétaires à plusieurs reprises et continuerai à le faire dans le cadre de mon mandat d’élu municipal de l’opposition.
Quoi qu’il en soit, je suis certain que C.Hervy aura à cœur de nous démontrer que le clientélisme est une notion qui lui est totalement étrangère, surtout pas à quelques mois des cantonales...

Pascal RIOUAL